Fiche de mathématiques
> >

Bac Mathématiques

Cameroun 2023

Série D

Partager :



Durée : 4h
Coefficient: 4


Partie A: Évaluation des resources (15 points)



4,75 points

exercice 1


Bac Cameroun 2023 série D : image 5


3 points

exercice 2


Bac Cameroun 2023 série D : image 1


3 points

exercice 3


Bac Cameroun 2023 série D : image 4


4,25 points

exercice 4


Bac Cameroun 2023 série D : image 3


Partie B: Évaluation des compétences (5 points)


Bac Cameroun 2023 série D : image 2










Partie A: ÉVALUATION DES RESOURCES


exercice 1



1) Rappelons la proposition suivante:

Rappel
Soit n un entier naturel non nul.

Pour tout complexe \omega\in\C^{*}, il existe exactement n complexes z vérifiant z^n=\omega.

Si on écrit \omega sous forme trigonométrique \omega=r\text{e}^{i\theta}, il s'agit des complexes z_0,z_1,\cdots,z_{n-1} définis par :

\displaystyle \forall k\in \lbrace 0,1,\cdots,n-1\rbrace \enskip \text{ : }\enskip z_k=\sqrt[n]{r}\text{e}^{i\left(\frac{\theta}{n}+\frac{2k\pi}{n}\right)}

Les racines cubiques de 8 sont les complexes qui vérifient l'équation: z^3=8

Puisque 8\in \R , alors son écriture trigonométrique est: 8=8e^{0i}

Les trois racines cubiques de 8 s'écrivent alors:

z_0=\sqrt[3]{8}\text{e}^{i\left(\frac{0}{3}+\frac{2\times 0\pi}{3}\right)}=\sqrt[3]{8}e^{i0}=\sqrt[3]{8}=\sqrt[3]{2^3}=2

z_1=\sqrt[3]{8}\text{e}^{i\left(\frac{0}{3}+\frac{2\times 1\pi}{3}\right)}=2\text{e}^{i\frac{2\pi}{3}}=2\left(\cos \dfrac{2\pi}{3}+i\sin \dfrac{2\pi}{3}\right)=2\left(-\cos \dfrac{\pi}{3}+i\sin\dfrac{\pi}{3}\right)=2\left(-\dfrac 12 +i\dfrac{\sqrt{3}}{2}\right)=-1+i\sqrt{3}

z_2=\sqrt[3]{8}\text{e}^{i\left(\frac{0}{3}+\frac{2\times 2\pi}{3}\right)}=2\text{e}^{i\frac{4\pi}{3}}=2\left(\cos \dfrac{4\pi}{3}+i\sin \dfrac{4\pi}{3}\right)=2\left(-\cos \dfrac{\pi}{3}-i\sin\dfrac{\pi}{3}\right)=2\left(-\dfrac 12 -i\dfrac{\sqrt{3}}{2}\right)=-1-i\sqrt{3}

Conclusion:
\boxed{\text{ Les trois racines cubiques de }8\text{ sont: }2\text{ ; }-1+i\sqrt{3}\text{; }-1-i\sqrt{3} }


2-a) Calculons \dfrac{z_C-z_B}{z_A-z_B}\text{ : }

\begin{matrix}\dfrac{z_C-z_B}{z_A-z_B}&=& \dfrac{2-(-1-i\sqrt{3})}{-1+i\sqrt{3}-(-1-i\sqrt{3})}&=& \dfrac{3+i\sqrt{3}}{2i\sqrt{3}}\\\\&=& -\dfrac{i\sqrt{3}}{6}(3+i\sqrt{3})&=& \dfrac{1}{	6}(-3\sqrt{3}i+3) \\\\&=& \dfrac{1}{2}-i\dfrac{\sqrt{3}}{2}&=&\cos \left(-\dfrac \pi 3\right) + i \sin \left(-\dfrac \pi 3\right) \end{matrix}

Qui s'écrit sous forme exponentielle:

\boxed{\dfrac{z_C-z_B}{z_A-z_B}=e^{-i\frac \pi 3}}


Puisque: \dfrac{z_C-z_B}{z_A-z_B}=e^{-i\frac \pi 3} , alors:

\left|\dfrac{z_C-z_B}{z_A-z_B}\right|=\left|e^{-i\frac \pi 3}\right|=1

\arg\left(\dfrac{z_C-z_B}{z_A-z_B}\right)=\arg e^{-i\frac \pi 3}\Longrightarrow \arg\left(\dfrac{z_C-z_B}{z_A-z_B}\right)\equiv -\dfrac{\pi}{3}\enskip[2\pi]

D'où:

\boxed{\text{Le triangle }ABC \text{ est équilatéral }}


b) Puisque ABC est un triangle équilatéral, alors le centre du cercle \Gamma_1 circonscrit à ABC est le centre de gravité de ce dernier, son affixe vérifie donc:

z=\dfrac{z_A+z_B+z_C}{3}=\dfrac{-1+i\sqrt{3}+2-1-i\sqrt{3}}{3}=0


On en tire que le centre de \Gamma_1 est l'origine du repère O, et donc son rayon est: r=OC=|z_C|=2

\boxed{\Gamma_1\text{ est le cercle de centre }O\text{ et de rayon }2 }


c) Soit M un point d'affixe z=x+iy \text{ / }x,y\in\R

\begin{matrix} M\in \Gamma_2&\iff& 2(z+\overline{z})+z\overline{z}=0 &\iff& 2(x+iy+x-iy)+(x+iy)(x-iy)=0 \\\\&\iff& 4x+x^2+y^2=0&\iff& x^2+4x+4-4+y^2=0 \\\\&\iff& x^2+2\times 2\times x+2^2 +y^2=4 &\iff& (x+2)^2+y^2=2^2\end{matrix}

On obtient donc: \Gamma_2\text{ : }(x-\red(-2)\black)^2+(y-\red 0\black)^2=\blue 2\black^2

Il s'ensuit alors que:

\boxed{\Gamma_2 \text{ est le cercle de centre }\Omega \text{ d'affixe }z_{\Omega}=\red -2\black+\red 0\black i=-2 \text{ et de rayon }r=\blue 2 \black}


d) Pour que A et B soient éléments de \Gamma_2 , il faut que leurs affixes vérifient l'équation donnée de \Gamma_2 ou que leurs coordonnées vérifient l'équation du cercle \Gamma_2 trouvée à la question précédente.

Puisque z_A=-1+i\sqrt{	3} , alors ses coordonnées sont x_A=-1\text{ et }y_A=\sqrt{3} :

On a: \begin{matrix} (x_A+2)^2+y_A^2 &=& (-1+2)^2+(\sqrt{3})^2&=&1+3&=&4 \end{matrix}\enskip\enskip\Longrightarrow \enskip\enskip  (x_A+2)^2+y_A^2=4

On en déduit que:
\boxed{A\in\Gamma_2}


D'autre part: z_B=-1-i\sqrt{3} \Longrightarrow \overline{z_A}=z_B \text{ ( et donc }z_A=\overline{z_B} \text{ )}

Donc, puisque A\in\Gamma_2 , alors:

2(z_A+\overline{z_A})+z_A\overline{z_A}=0 \iff 2(\overline{z_B}+z_B)+\overline{z_B}z_B=0 \iff 2(z_B+\overline{z_B})+z_B\overline{z_B}=0 \iff \boxed{B\in\Gamma_2}

Remarque:

 Cliquez pour afficher


e) S est une similitude directe, donc on pose comme une écriture complexe de S\text{ : }z'=az+b\text{ tels que }a,b\in\C , il s'agit de déterminer ces deux constantes complexes.

On sait que \Omega est le centre de S et que l'image de A par S est B, donc:

\begin{matrix} \begin{cases} S(A)=B\\S(\Omega)=\Omega \end{cases}&\iff&  \begin{cases} z_B=az_A+b\\z_{\Omega}=az_{\Omega}+b \end{cases}&\iff&   \begin{cases} -1-i\sqrt{3}=a(-1+i\sqrt{3})+b\\-2=-2a+b \end{cases}\\\\&\iff&   \begin{cases} -1-i\sqrt{3}=a(-1+i\sqrt{3})+b\\-2=-2a+b \end{cases}&\iff&   \begin{cases} -1-i\sqrt{3}-(-2)=a(-1+i\sqrt{3})+b-(-2a+b)\\-2=-2a+b \end{cases}\\\\ &\iff&   \begin{cases} 1-i\sqrt{3}=a(1+i\sqrt{3})\\b=-2+2a \end{cases} &\iff&   \begin{cases} a=\dfrac{1-i\sqrt{3}}{1+i\sqrt{3}}\\b=-2+2a \end{cases}\\\\  &\iff&   \begin{cases} a=\dfrac{(1-i\sqrt{3})^2}{4}\\b=-2+2a \end{cases}&\iff&   \begin{cases} a=-\dfrac12-\dfrac{\sqrt{3}}{2}i\\b=-3-\sqrt{3}i \end{cases}\end{matrix}

Conclusion:

\boxed{\text{Une écriture complexe de la similitude directe }S\text{ : }z'=\left(-\dfrac 12-\dfrac{\sqrt{3}}{2}i\right)z-3-\sqrt{3}i }



exercice 2



1-a) L'équation différentielle (E)\text{ : }y'-2y=0 est une équation différentielle de premier degré à coefficients constants et sans second membre.

Donc les solutions de (E) s'écrivent: x\mapsto ke^{-(-2)x}=ke^{2x} \text{ / } k\in\R

L'ensemble des solutions de (E) est:

\boxed{S_{(E)}=\left\lbrace x\mapsto ke^{2x} \text{/ }k\in\R \right\rbrace }


b) Soit f la solution de l'équation (E) vérifiant f(0)=1 , donc, il existe un réel k tel que \forall x\in\R\text{ : }f(x)=ke^{2x} \text{ et }f(0)=1

Déterminons ce réel k\text{ : }f(0)=1\iff ke^{2\times 0 }=1 \iff ke^0=1\iff k=1

\boxed{\text{La solution }f\text{ de }(E)\text{ telle que }f(0)=1\text{ est définie par : }\forall x\in\R\text{ , }f(x)=e^{2x}}


c) Soit n\in\N\text{. } Désignons par S_n la valeur moyenne de f sur l'intervalle [n;n+1]\text{ , alors: }

\begin{matrix}S_n&=&\displaystyle \dfrac{1}{(n+1)-n} \int_n^{n+1} f(x)\text{ d}x&=&\displaystyle \int_n^{n+1} e^{2x}\text{ d}x&=&\left[\dfrac{1}{2}e^{2x}\right]_{n}^{n+1}\\\\ &=& \dfrac{1}{2}\left(e^{2(n+1)}-e^{2n}\right)&=& \dfrac{1}{2}\left(e^{2n}e^2-e^{2n}\right)&=&\dfrac{1}{2}(e^2-1)e^{2n}\end{matrix}

\boxed{\forall n\in\N\text{ , la valeur moyenne de }f\text{ sur l'intervalle }[n;n+1]\text{ est : }S_n=\dfrac{1}{2}(e^2-1)e^{2n}}


2-a) On a, pour tout entier naturel n\text{: }u_n=\dfrac{1}{2}(e^2-1)e^{2n}

u_0=\dfrac{1}{2}(e^2-1)e^{2\times 0}\text{ , donc : }\boxed{u_0=\dfrac{1}{2}(e^2-1)}

u_1=\dfrac{1}{2}(e^2-1)e^{2\times 1}\text{ , d'où : }\boxed{u_1=\dfrac{1}{2}(e^2-1)e^2}

b) On a:

\forall n\in\N\text{ : }u_{n+1}=\dfrac{1}{2}(e^2-1)e^{2(n+1)}=\dfrac{1}{2}(e^2-1)e^{2n+2}=\dfrac{1}{2}(e^2-1)e^{2n}e^{2}=e^2 u_n

\boxed{\forall n\in \N\text{ : }u_{n+1}=e^2u_n}\text{ , d'où : }\boxed{(u_n)\text{ est une suite géométrique de raison }e^2}


c) (u_n) étant une suite géométrique de raison e^2\text{ , alors: }

\begin{matrix}u_0+u_1+\cdots+u_{2023} &=& u_0 \dfrac{1 - (e^2)^{2023+1}}{1 - e^2}&=& \dfrac{1}{2}(e^2-1) \dfrac{(e^2)^{2024}-1}{e^2-1} &=&\dfrac{1}{2}(e^{4048}-1)\end{matrix}

Donc:
\boxed{u_0+u_1+\dots+u_{2023}=\dfrac{1}{2}(e^{4048}-1)}



exercice 3



I) L'urne contient 5 jetons portant les nombres: "  1\text{ ; }e^2\text{ ; }\dfrac{1}{e^2}\text{ ; }e \text{ et }\dfrac{1}{e} " . On tire successivement et avec remise 2 jetons de l'urne, donc:

\boxed{\text{Card }\Omega=5^2=25}


1) A: "le point M(z) appartient à l'axe des réels" .

Donc z\in\R\iff \ln b=0 \iff b=1

D'où: A=\lbrace (1;1) \text{ ou } (e^2;1)\text{ ou } (1/e^2;1)\text{ ou } (e;1)\text{ ou } (1/e;1) \rbrace

Il s'ensuit que: P(A)=\dfrac{1+1+1+1+1}{25}=\dfrac{5}{25}=\dfrac{1}{5}\Longrightarrow \boxed{P(A)=0,2}

2) B: "le point M(z) appartient à l'axe des imaginaires" .

Donc z\in i\R\iff \ln a=0 \iff a=1

D'où: B=\lbrace (1;1) \text{ ou } (1;e^2)\text{ ou } (1;1/e^2)\text{ ou } (1;e)\text{ ou } (1;1/e) \rbrace

Il s'ensuit que: P(B)=\dfrac{1+1+1+1+1}{25}=\dfrac{5}{25}=\dfrac{1}{5}\Longrightarrow \boxed{P(B)=0,2}

II-1) Notons G_1 le point moyen partiel des trois premiers points et G_2 celui des trois derniers .

La droite (G_1G_2) représente alors la droite de Mayer.

Posons alors, (G_1G_2)\text{ : }y=mx+pm et p deux réels, nous devons déterminer ces deux réels.

Pour cela, calculons les coordonnées des points moyens G_1\text{ et }G_2\text{ : }

Calcul des coordonnées du point moyen G_1(\bar{x_1};\bar{y_1}):

On a : \begin{cases} \bar{x_1}=\dfrac{1}{3}\displaystyle\sum_{i=1}^{3}x_i=\dfrac{1}{3}(7+7,8+9,2) =\dfrac{24}{3}=8  			\\   \bar{y_1}=\dfrac{1}{3}\displaystyle\sum_{i=1}^{3}y_i=\dfrac{1}{3}(237+235+248) =\dfrac{720}{3}=240			\end{cases}

Donc :

\boxed{G_1(8;240)\text{ est le point moyen des trois premiers points }}


Calcul des coordonnées du point moyen G_2(\bar{x_2};\bar{y_2}):

On a : \begin{cases} \bar{x_2}=\dfrac{1}{3}\displaystyle\sum_{i=1}^{3}x_i=\dfrac{1}{3}(10,5+11+11,5) =\dfrac{33}{3}=11  			\\   \bar{y_2}=\dfrac{1}{3}\displaystyle\sum_{i=1}^{3}y_i=\dfrac{1}{3}(250+268+259) =\dfrac{777}{3}=259 \end{cases}

Donc :

\boxed{G_2(11;259)\text{ est le point moyen des trois derniers points }}


Détermination des réels m\text{ et }p \text{ tels que : }(G_1G_2)\text{ : }y=mx+p

On a : m=\dfrac{\bar{y_2}-\bar{y_1}}{\bar{x_2}-\bar{x_1}}=\dfrac{259-240}{11-8}=\dfrac{19}{3}

On remplace m par sa valeur dans l'équation : (G_1G_2)\text{ : }y=\dfrac{19}{3}x+p

On sait que G_1 est un point de (G_1G_2) , on a donc :

\begin{matrix}\bar{y_1}=\dfrac{19}{3}\bar{x_1}+p &\iff& 240=\dfrac{19}{3}\times 8 +p\\&\iff& p=240-\dfrac{152}{3}\\&\iff& p= \dfrac{720-152}{3}= \dfrac{568}{3} \end{matrix}

Conclusion :
\boxed{\begin{matrix} \text{Une équation cartésienne de la droite de Mayer }(G_1G_2) \text{ s'écrit : }y=\dfrac{19}{3}x+\dfrac{568}{3}\end{matrix}}


2) Déduisons l'estimation des frais de publicité d'une entreprise dont le chiffre d'affaires s'élève à 3 milliards de francs.

3 milliards de francs équivaut à 300 dizaines de millions de francs, donc:

y=300\iff \dfrac{19}{3}x+\dfrac{568}{3}=300 \iff x=\left(300-\dfrac{568}{3}\right)\times \dfrac{3}{19}\approx 17,47

Conclusion:

\boxed{\text{ Les frais de publicité de cette entreprise s'élève à environ }174700000\text{ FCFA}}



exercice 4



1)
\forall x\in ]-1;0[\text{ : }g(x)=\dfrac{1}{x^2+x}

a) Calculons les limites:

\displaystyle \lim_{x\to -1^+} g(x)= \lim_{x\to -1^+} \dfrac{1}{x^2+x}= \lim_{x\to -1^+} \dfrac{1}{x(x+1)}

Puisque \displaystyle \lim_{x\to -1^+}x+1=0^+ , donc: \displaystyle \lim_{x\to -1^+} g(x)= \lim_{x\to -1^+} \dfrac{1}{x(x+1)}=\dfrac{1}{-1\times 0^+}=\dfrac{1}{0^-}=-\infty

\displaystyle \lim_{x\to 0^-} g(x)= \lim_{x\to 0^-} \dfrac{1}{x^2+x}= \lim_{x\to 0^-} \dfrac{1}{x(x+1)}

Puisque \displaystyle \lim_{x\to 0^-}x=0^- , donc: \displaystyle \lim_{x\to 0^-} g(x)= \lim_{x\to 0^-} \dfrac{1}{x(x+1)}=\dfrac{1}{0^-\times 1}=\dfrac{1}{0^-}=-\infty

Conclusion:

\boxed{\displaystyle \lim_{x\to -1^+} g(x)=-\infty\enskip\enskip\text{ et }\enskip\enskip \displaystyle \lim_{x\to 0^-} g(x)=-\infty}


b) La fonction g est dérivable sur ]-1;0[ comme inverse d'une fonction polynômiale non nulle et dérivable sur ]-1;0[

\begin{matrix} \forall x\in ]-1;0[\text{ : }g'(x)&=& \left(\dfrac{1}{x^2+x}\right)' &=& -\dfrac{(x^2+x)'}{(x^2+x)^2}&=& \boxed{-\dfrac{2x+1}{(x^2+x)^2}}\end{matrix}

Puisque pour tout x \text{ de } ]-1,0[ \text{ : } (x^2+x)^2> 0 , alors le signe de g'(x) est l'opposé de celui de 2x+1 .

De plus 2x+1=0\iff x=-\dfrac{1}{2}

Dressons le tableau de signe:

\begin{array}{|c|rcccc|} \hline x     & -1         &          & -1/2      &            &        0                                  \\ \hline 2x+1 &  \dbarre        & -                &\barre{0} &            +       &       \dbarre        \\ \hline g'(x) &   \dbarre       & +                &\barre{0} &            -       &      \dbarre                        \\ \hline     \end{array}


Conclusion:

\boxed{\begin{matrix} g\text{ est strictement croissante sur }\left]-1;-\dfrac 12 \right[ \\ g\text{ admet un maximum au point d'abscisse }-\dfrac 12 \\ g\text{ est strictement décroissante sur }\left]-\dfrac 12;0 \right[ \end{matrix}}


c) Puisque g\text{ admet un maximum au point d'abscisse }-\dfrac 12 , alors:

\forall x\in ]-1;0[\text{ : }g(x)\leq g\left(-\dfrac 1 2 \right)


\text{ Or, }g\left(-\dfrac 1 2 \right)=\dfrac{1}{\dfrac 1 4-\dfrac 1 2}=\dfrac{1}{\dfrac 1 4-\dfrac 2 4}=\dfrac{1}{-\dfrac 1 4}=-4

Donc:
\forall x\in ]-1;0[\text{ : }g(x)\leq -4<0 \enskip\enskip \Longrightarrow \enskip\enskip \boxed{\forall x\in ]-1;0[\text{ : }g(x)<0}


d) On a, pour tout réel x appartenant à ]-1;0[\text{ : }

\dfrac 1x-\dfrac{1}{x+1} = \dfrac{(x+1)-x}{x(x+1)} = \dfrac{1}{x^2+x} = g(x)


D'où:
\boxed{\forall x\in ]-1;0[\text{ : }g(x)=\dfrac 1x-\dfrac{1}{x+1}}


e) On a:

\forall x\in ]-1;0[\text{ : }g(x)=\dfrac 1x-\dfrac{1}{x+1}=\dfrac{x'}{x}-\dfrac{(x+1)'}{x+1}

Donc les primitives de la fonction g s'écrivent : x\mapsto \ln|x|-\ln|x+1|+k\text{ / }k\in\R

Or, \forall x\in ]-1;0[\text{ : }x<0\text{ et }0<x+1

Donc les primitives de la fonction g s'écrivent :
x\mapsto \ln(-x)-\ln(x+1)+k=\ln\left(-\dfrac{x}{x+1}\right)+k\enskip\enskip\text{ / }k\in\R


Il exsite donc k\in\R tel que la primitive G de g qui s'annule en -\dfrac 1 2 s'écrit: G(x)=\ln\left(-\dfrac{x}{x+1}\right)+k .

Déterminons cette constante k\in\R\text{ : }

G\left(-\dfrac{1}{2}\right)=0 \iff \ln\left(-\dfrac{-\dfrac 1 2 }{-\dfrac 1 2 +1}\right)+k=0 \iff \ln \left(\dfrac{\dfrac 1 2}{\dfrac 1 2 }\right)+k=0 \iff \ln 1 + k =0 \iff k=0

\boxed{\text{La primitive }G \text{ de } g \text{ qui s'annule en }-\dfrac 1 2 \text{ s'écrit , } \forall x\in ]-1;0[\text{ : } G(x)=\ln\left(-\dfrac{x}{x+1}\right)}


2-a) Calculons les limites:

\displaystyle \lim_{x\to -1^+} f(x)= \lim_{x\to -1^+}\ln\left(-\dfrac{x}{x+1}\right)

Puisque \displaystyle \lim_{x\to -1^+}x+1=0^+ , donc: \displaystyle \lim_{x\to -1^+} f(x)= \lim_{x\to -1^+}\ln\left(-\dfrac{x}{x+1}\right)=\dfrac{1}{0^+}=+\infty

\displaystyle \lim_{x\to 0^-} f(x)= \lim_{x\to 0^-}\ln\left(-\dfrac{x}{x+1}\right)=\ln \left(-\dfrac{0^-}{1}\right) = \ln 0^+ =-\infty

Conclusion:

\boxed{\displaystyle \lim_{x\to -1^+} f(x)=+\infty\enskip\enskip\text{ et }\enskip\enskip \displaystyle \lim_{x\to 0^-} f(x)=-\infty}


b) Directement d'après 1-e) , f n'est autre que la primitive G de g qui s'annule en -\dfrac 1 2\text{ , donc :}

\boxed{\forall x\in ]-1;0[\text{ : }f'(x)=g(x) }


c) D'après 1-c) :

\forall x\in ]-1;0[\text{ : }f'(x)=g(x)<0


On en tire que:

\boxed{ \text{ La fonction }f\text{ est strictement décroissante sur }]-1;0[ }




Partie B: ÉVALUATION DES COMPÉTENCES


1) Notons n\in\N^* le nombre d'années, u_1 le montant initial déposé (qui est le prix d'un seul billet d'avion) et u_n le montant à la n-ième année.

(u_2 représente alors le montant à la deuxième année, u_3 le montant à la troisème annnée,... Et ainsi de suite.)

Puisqu'il s'agit d'un dépôt bancaire à un taux d'intérêt annuel composé de 5\% , alors: \text{Pour tout }n\text{ de }\N^{*}\text{ : }u_{n+1}=1,05u_n \text{ , avec :}

\begin{matrix} \bullet & u_n\text{ le montant à la n-ième année }\\ \bullet & u_{n+1} \text{ le montant à l'année } n+1\end{matrix}

En effet, augmenter de 5\% revient à multiplier par 1,05 .

On en tire que les montants annueles représentent les termes d'une suite géométrique (u_n) de raison 1,05, d'où: \forall n\in\N^*\text{ : }u_n=(1,05)^nu_1

Ensuite, pour que TANG puisse acheter deux billets à l'année n , il faut que: u_n\geq 2 u_1 , en effet, le montant initial u_1 déposé à la banque correspond au prix d'un seul billet.

Il s'ensuit alors que:

u_n\geq 2 u_1 \iff (1,05)^n u_1 \geq 2 u_1 \iff (1,05)^n\geq 2 \iff \ln(1,05^n)\geq \ln 2 \iff n\ln (1,05) \geq \ln 2 \iff n\geq \dfrac{\ln 2}{\ln 1,05}

Finalement: \dfrac{\ln 2}{\ln 1,05}=\dfrac{ 0,69}{0,049}\approx 14,08 \enskip\enskip\text{ , donc : }\enskip\enskip  n\geq 15 \text{ (Puisque }n\in\N^* \text{)}

Conclusion:

\boxed{\text{A partir de }15\text{ ans, TANG pourra acheter deux billets d'avion, un pour lui et un pour son épouse }}


Remarque: Le problème considère que le prix d'un billet d'avion est fixe.

2) Il s'agit de vérifier si TANG peut obtenir 41 millions de francs en un an à partir des loyers au cours des neuf premières années. Cela revient à vérifier si l'équation S(x)=41 admet au moins une solution sur [1;9].

On a: S(x)=41 \iff \dfrac{x^3-15x^2+63x}{2}=41 \iff x^3-15x^2+63x-82=0

Posons f la fonction définie sur [1;9] par f(x)= x^3-15x^2+63x-82 . On a donc: S(x)=41\iff f(x)=0

f est une fonction polynômiale et donc dérivable sur [1;9], d'où, pour tout x\in [1;9]\text{ : }

f'(x)=(x^3-15x^2+63x-82)'=3x^2-30x+63= 3(x^2-10x+21)

Calculons le discriminent \Delta= (-10)^2-4\times 21 =100-84=16>0

Le trinôme f'(x) admet donc deux racines: x_1=\dfrac{10-4}{2} = 3 \text{ et }x_2=\dfrac{10+4}{2}=7

Ce qui permet de tracer le tableau de signe de f'(x) et donc le tableau de variations de la fonction f (on combine ces deux tableaux):

\begin{array}{|c|rcccccc|} \hline x     & 1  &        &      3    &       &   7         &        &   9                                        \\ \hline f'(x) &          & +               &\barre{0} &   -         &  \barre{0}     &   +   &                                   \\ \hline       &        &        &        -1  &&     &        &        -1                                 \\  f           &          &\nearrow&          &\searrow &            &\nearrow&                                         \\	             &  -33        &        &   & &     -33       &        &                                     \\  \hline \end{array}

En effet:

f(1)=1-15+63-82=-33 \enskip ; \enskip f(3)=3^3-15\times 3^2+63\times 3 -82 = -1

 f(7)=7^3-15\times 7^2+63\times 7 -82 = -33 \enskip \text{ et } \enskip f(9)=9^3-15\times 9^2+63\times 9 -82 = -1

On en déduit que:

\forall x\in [1;9]\text{ : }-33\leq f(x)\leq -1\enskip\enskip\Longrightarrow \enskip\enskip\forall x\in [1;9]\text{ : } f(x)<0


Et donc, l'équation f(x)=0 n'admet pas de solution sur [1;9] , d'où l'équation S(x)=41 n'admet pas de solution sur [1;9], ce qui se traduit par:

\boxed{\text{TANG ne pourra pas réaliser son projet à partir des loyers de ses maisons }}


3) Calculons le taux de baisse de la veste, qu'on note t (en pourcentage).

Notons p_1 \text{ et }p_2=126350\text{ F } respectivement le premier et deuxième prix de réduction de la veste dont le prix initiale était 140000\text{ F} .

Donc:

p_1(t)=140000-\dfrac{140000\times t}{100}=140000-1400t


\begin{matrix}p_2(t)&=&p_1(t)-\dfrac{p_1(t)\times t}{100}&=&140000-1400t-\dfrac{(140000-1400t)t}{100}\\\\&=&140000-1400t-(1400-14t)t&=&140000-1400t-1400t+14t^2\\\\&=&14t^2-2800t+140000\end{matrix}

On obtient:

\begin{matrix}p_2(t)=126350 &\iff&  14t^2-2800t+140000=126350 &\iff& 14t^2-2800t+13650=0 \\\\&\iff& 14(t^2-200t+975)=0 &\iff& t^2-200t+975=0\end{matrix}

Résolvons cette équation de second degré, pour cela, calculons son discriminant: \Delta=(-200)^2-4\times 975 =36100=(190)^2>0

L'équation admet deux solutions:

t_1=\dfrac{200-190}{2} =\dfrac{10}{2}=5 \enskip\text{ et }\enskip t_2=\dfrac{200+190}{2}=\dfrac{390}{2}=195

Or, 195>100 , donc le taux de baisse recherchée est t=5\%

Calculons à présent le deuxième prix de réduction du sac dont le premier prix de réduction est 20000\text{ F :}

p= 20000-\dfrac{20000\times 5 }{100}=20000-1000=19000\text{ F}

Finalement: 19000\text{ F} >17500\text{ F}

Donc:

\boxed{\text{TANG ne pourra pas acheter le sac }}
Publié le
ceci n'est qu'un extrait
Pour visualiser la totalité des cours vous devez vous inscrire / connecter (GRATUIT)
Inscription Gratuite se connecter
Merci à
Panter Correcteur
/
Panter Correcteur
pour avoir contribué à l'élaboration de cette fiche


Vous devez être membre accéder à ce service...

Pas encore inscrit ?

1 compte par personne, multi-compte interdit !

Ou identifiez-vous :


Rester sur la page

Inscription gratuite

Fiches en rapport

parmi 1673 fiches de maths

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !